Christian Labrune Christian Labrune 22 octobre 2013 22:54

" mais dans la courtoisie de la fin du moyen âge, à l’orée de la renaissance, cela prit la forme d’une constellation qui enchanta l’âme. La pléiade en fut une délicate et savante illustration.« 

à l’auteur
Je suis un peu désolé de devoir vous contredire, mais ce qu’on appelle l’amour courtois, cela commence à la fin du XIe siècle et cela se développe surtout au siècle suivant, à la cour des Plantagenêt, dans l’entourage d’Aliénor d’Aquitaine. A l’époque de du Bellay et de Ronsard, cette mode est bien passée, on se soucie surtout d’une certaine forme de préciosité venue d’Italie. On imite Pétrarque, et les grands cycles romanesques médiévaux inspirés par l’amour courtois paraissent déjà tout à fait »gothiques", au sens le plus péjoratif du terme.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe