Gérard Dahan Gérard Dahan 12 novembre 2013 19:27


Sur le mot « Internationale », je ne vois pas dans les individualités ou les communautés juives dispersées de par le monde, une quelconque stratégie une idéologie ou un objectif politique unique qui puisse vous permettre de parler « d’internationale ».
Vous avez l’impression que les boudhistes sont une internationale ?

Sur la notion de « victimisation permanente », il est clair que les minorités ont toujours été utilisées dans l’histoire, comme des boucs émissaires et des alibis. Dans toutes les guerres, les minorités - en général- payent un lourd prix. Et de ce point de vue, les juifs ont payé plus que leur part. Mais il n’y a pas qu’eux, revoyez-donc la Saint Barthélémy.

Enfin, je suis surtout un économiste qui pensent que l’Etat d’Israël est, dans cette partie du monde, un moteur économique, dans une région qui en manque cruellement.
Je n’ai pas de solution miracle à ce conflit, mais je pense que la croissance économique, l’accès au progrès et au confort peut-être une valeur qui peut rassembler et être partagée...

La misère conduit au conflit, mais la prospérité l’en éloigne.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe