jack mandon jack mandon 7 décembre 2013 12:15

Je ne suis pas responsable de Ben Laden.
C’est l’amérique et ses vassaux.

philouie

La révolution devant l’injustice oui mais le terrorisme non.

Un enfant peut avoir vécu dans une famille brisée, avoir subi
un père violent et injuste, une mère faible et peu maternelle,
plus tard avoir traversé l’école en somnambule avec des maitres
incompétents, peu ouverts à ses troubles psychologiques.
Malgré cet héritage lourd il pourra devenir un homme mature,
qui n’entre pas aveuglément dans une littérature archaïque.

Votre psychologie est conditionnée par un livre
et des concepts médiévaux habillés d’une intellectualité.
L’outil est excellent, mais le sophisme est consternant.
Abraham, Moïse, votre prophète guerrier mohamed,
vivent dans une économie humaine binaire, étriquée,
mieux avec des effets collatéraux visibles à notre époque.

Cela véhicule des résultats pervers pour tous
ceux qui s’en tiennent au premier degré, à la lecture littérale.
Les américains dont vous parlez ne sont pas en reste
avec leur loi du talion et leur lecture enfantine de la bible.
Vous évoquiez l’ombre, il en existe une grandiose,
à l’époque d’un certain Iran et de son chef lugubre,
avec en face le yankee grossier. Les deux se jetaient
au visage l’ombre du grand Satan.
Ce qu’ils étaient l’un et l’autre dans la réalité.

De toute évidence, ces deux mondes représentent ce que
le monde connait de plus dangereux et pervers aujourd’hui.
Avec le temps les têtes changent mais
le principe basique demeure et perdure dangereusement.

Prenez tout simplement vos responsabilités, la révolution
dans les têtes, mais arrêtez de pleurnicher sur ce monde
occidental imparfait en ajoutant de plus, une couche culturelle
de l’époque des mille et une nuit.

Les gouvernements américains et leurs dollars et vous
avec pour seules armes vos singeries médiévales.

C’est la guerre que vous cherchez ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe