philouie 7 décembre 2013 17:10

Je poursuis ici.
un petit résumé d’abord.
On a vu que l’absolutisation du Bien à travers de l’idée d’un Dieu suprêmement Bon, a entrainé la doctrine de la chute et de la rédemption en réponse à la question du mal.

cette idée de rédemption, par l’incarnation, à plusieurs conséquences. La première est celle de l’idéalisation de l’homme avec pour corrolaire la diabolisation de l’autre.

Mais ce n’est pas tout, la rédemption, c’est aussi la libération du Désir, là où le Judaïsme avait montré que la voie de la paix était celle de la castration du désir.

Donc, Dieu intervient dans les affaires humaines et l’homme participe de cette action.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe