jack mandon jack mandon 22 décembre 2013 12:26

philouie,

Ce que vous appelez histoire, je l’appelle fuite-en-avant-suicidaire.

Qu’importe la dénomination, l’important est que cette histoire imprime
le temps, lui donne sens et vie, une raison suffisante pour ne pas la nier.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe