philouie 21 décembre 2013 18:13

En ce qui concerne les banlieues, je crois que nous sommes face à un problème d’acculturation.
Les jeunes des banlieues sont de jeunes nazis, au sens de Georgette Mouton. c’est à dire des enfants grandis sans limite, en dehors de tout cadre.
Mais le problème, ce n’est pas l’Islam, c’est l’acculturation. puisque les mêmes jeunes ne posent pas ces problèmes en milieux purement islamique.
Mais si il y a acculturation, ce n’est pas du simple fait du déplacement d’une culture en une autre, c’est aussi à cause de notre propre acculturation, c’est à dire de la perte de nos valeurs, de notre identité et de la façon de le transmettre.
On se retrouve avec une communauté dont, ni on a permit l’expression de ses propres valeurs et le discours sur ses propres valeurs, ni on a été capable d’inculquer nos propres valeurs (parce que dans le fond, on ne sait plus ce qu’elles sont, nos valeurs)
les populations musulmanes ont été laissées en abandon spirituel depuis les années 60. 
on en paie le prix.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe