jack mandon jack mandon 30 décembre 2013 14:36

philouie,

Bien sur je côtoie la comédie, la tragi-comédie, il en va de ma santé.
Je revendique une influence hellénistique artistique et culturelle.
En revanche, il me semble que l’islam se vautre dans la tragédie,
c’est à dire la névrose à souhait. Il y perd même la raison.
Hermétique à l’humour, surtout caricatural, qui dénonce ses travers,
il n’a de réponse qu’une violence imbécile qui nous parle de sa misère.
Misère psychologique, intellectuelle, une pétrification coranique.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe