jack mandon jack mandon 30 décembre 2013 17:34

A tous,

Comme il m’a été donné par mes choix professionnels de fréquenter
le religieux de l’intérieur et le psychologique, voire le psychiatrique,
j’ai toujours eu une passion pour l’approche globale de l’âme.
Dans le domaine de la psychiatrie, la recherche a montré que la religion
peut aider à soulager les symptômes et à trouver du sens, même dans le cas
de psychoses sévères pour lesquelles hélas, il n’existe que des remèdes
expéditifs qui plongent le patient dans la nuit. 
Les symptômes psychotiques s’expriment souvent par des thèmes religieux.
Dans les délires de grandeur ou de persécution par exemple, le patient
peut s’identifier à Dieu ou à diable, se sentir persécuté par des forces occultes.
La dimension spirituelle peut être utilisée pour interpréter des expériences
hallucinatoires « la voix de dieu » Cette inclusion de thèmes religieux
dans la symptomatologie psychotique porte des effets contradictoires.
Cela n’influe pas toujours positivement sur la prise ou le refus du médicament,
La souffrance spirituelle et l’aggravation des symptômes s’invitent et demeurent.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe