Abou Antoun Abou Antoun 13 janvier 2014 11:51

En un mot, notre vie privée n’est plus la nôtre quand elle est payée par quelqu’un d’autre !
On est bien d’accord. Les maîtresses on les paie avec son argent de poche, pas sur le budget de l’État. Après on fait ce qu’on veut pour peu qu’on ne tombe pas sous le coup de la loi visant les clients de la prostitution.
Maintenant toutes ces jolies filles issues du monde du journalisme, de la comédie qui se glissent dans le lit des puissants, prostituées ou pas prostituées ???
Beaucoup de ’professionnelles’ sont sans doute plus clean.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe