BRIATTE 24 janvier 2014 13:31

Au XIX siècle on avait encore l’habitude de déclarer la guerre à son ennemi. Cependant, le gouvernement chilien a déclenché les hostilités sans préavis. La guerre du Pacifique a commencé avec la décision du Président chilien Aníbal Pinto d’occuper la région d’Antofagasta qui appartenait à l’époque à la Bolivie .

Le 14 février 1879, trois navires chiliens sont arrivés, pour les bloquer, devant les quatre ports de la région (Antofagasta, Mejillones, Cobija et Caracoles) revendiquant en même temps ces territoires. Le même jour, les troupes chiliennes ont occupé le port d’Antofagasta.

Par la suite, c’est seulement après la bataille de Calama (le 23 mars) où l’armée chilienne a mis en déroute des civils patriotes boliviens avec le martyr Eduardo Abaroa à leur tête, que le Chili a déclaré la guerre à la Bolivie, puis au Pérou le 5 avril 1879.

Le Chili a décidé d’envahir le territoire bolivien suite à un différend sur des taxes que la Bolivie voulait imposer à l’exportation du salpêtre.

C’est donc bien le Chili qui a déclenché les événements et déclaré la guerre à ses voisins, pour les intérêts de l’industrie salpêtrière dont une bonne partie se trouvait aux mains de compagnies anglaises.


J.C. Cartagena.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe