Bubble Bubble 10 février 2014 12:35

L’exemple de tirage au sort qui marche plutôt bien aujourd’hui, il me semble, c’est le système des jurés pour les procès en assises.

Ce qui me semble caractéristique de ce tirage au sort, c’est que les jurés ne sont convoqués que pour un seul dossier. De fait, ils n’en font pas un métier temporaire mais une mission ponctuelle qui ne perturbe pas ou peu leur vie professionnelle.

Sur ce principe, il me semble qu’une assemblée tirée au sort qui fonctionne, c’est une assemblée réunie autour d’un seul projet de loi / débat et pas plus. De cette manière n’importe qui peut participer au débat sans contrainte professionnelle, et l’assemblée ne risque pas de reprendre un format en partis qui pourrait se produire avec des mandats longs. J’ajoute aussi que la capacité de s’intéresser à un débat pour prendre une décision peut relever de la citoyenneté, mais devoir s’intéresser à tous les problèmes de la société en même temps nécessite une formation professionnelle que n’auraient pas les mandataires tirés au sort.

En résumé, pour moi le tirage au sort c’est pour de la décision ponctuelle, pas pour du mandat long. Et pour des assemblées, pas pour des sièges uniques.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe