Jean-Philippe 19 février 2014 21:36

Bonjour Corinne,

La décroissance individuelle, OK, encore faut-il pouvoir se la permettre ...
Pour le collectif, genre villes en transition, c’est en effet bien timide !

Mais il y a un vert qui mériterait que l’on vote pour lui, tant son discours relève de la réalité, et ses propositions sont réalistes, même si probablement utopiques. Il s’appelle Yves Cochet.
Evidemment, avec un discours qui relève de la réalité, il n’a aucune chance d’être élu, déjà curieux qu’il soit devenu député.
Mais il mérite selon moi qu’on ne l’oublie pas ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe