wrisya (---.---.1.82) 26 octobre 2006 17:04

Marsu,

Je ne connais pas Etienne Milan, peut-être est-ce qu’il voulait dire...

Ce que dit Anto n’est pas faux non plus, en fait c’est même juste : on considère souvent à notre ère que Juif désigne avant tout une identité culturelle, nationale, voire ethnologique alors que à la base c’est une religion n’est-ce pas : on peut être Juif Palestinien, Juif et Arabe, mais pas Juif Musulman ou Juif Chrétien...

De là, on saisit que l’identité religieuse s’est au fil des siècles identifiée à celle de la culture, d’un peuple... Le mot Juif désigne à tort et à lui seul d’une part une religion, et d’autre part un peuple identifié en lui-même comme on peut dire un peuple arabe, français ou autre... C’est pour cela qu’il y a confusion lorsqu’on parle des personnes Juives : il faudrait dire d’obédience Juive pour désigner l’appartenance religieuse ou Juives tout court pour désigner la « nationalité »... L’identité religieuse s’est élargie pour au fond regrouper une identité plus large et plus « nationaliste » au sens de l’identitaire...

En fait, on devrait dire Juif pour la religion, et Israélien pour la culture ou l’identité nationale : ça permettrait d’y voir plus clair et d’éviter les amalgames ou quiproquos...

Existe-t-il d’autres exemples similaires où une religion est devenue ou nommée identité culturelle et en même temps religieuse d’une entière nation... ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe