wrisya 30 octobre 2006 13:30

Dire qu’il n’y a dans l’islam ni fraternité, ni liberté de conscience, ni égalité de traitement entre l’homme et la femme, c’est prendre les muslims pour des idiots ;

Je crois déjà que pour parler ou esquisser un point de vue sur des positions aussi complexes, il ne s’agit pas de faire l’opposition systématique et non constructive entre l’islam et le christiannisme comme une espèce de compétition hors de propos.

L’auteur doit pouvoir proposer une démarche critique et non pas critiqué de manière aussi binaire l’islam, afin de mieux rehausser le christiannisme en faisant silence au passage sur « l’esclavage des Nègres » béni par l’Eglise catholique durant des siècles, silence sur la vision de la femme longtemps considérée comme suppôt de satan quand Aïcha la femme du Prophète de l’islam était déjà garante de la pérénité du message et ce bien après sa mort. Considérant la fraternité, je ne parle même pas des massacres interconfessionnelles entre les cathos et protestants. Alors je crois que si l’on veut faire preuve d’objectivité et comparer ce qu’il n’y a pas lieu de comparer, il faut au moins essayer de le faire avec justesse et retenue... et non pas réduire le christiannisme à l’Amour et l’Islam à la haine : ça c’est une inteprétation redekerisée (lool) et en plus anachronique donc, désolée mais je ne trouve pas cet article critique, mais plutôt un avis très personnel d’une personne qui se veut claire et objective, mais ne fait au fond que donner son avis totalement subjectif sous couvert de proposition réflexive, ce que cet article n’est pas.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe