Marsupilami (---.---.161.58) 30 octobre 2006 11:54

@ Zen

« Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu » (v. 21, évangile selon Matthieu) : ce verset satanique fonde la laïcité.

Peu importe que Jésus ait ou non existé, peu importe que ses propos aient été relatés très longtemps après son existence, peu importent les traficotages théologiques et apologétiques des diverses églises. Le message évangélique en soi (en-dehors des actes des apôtres et en particulier du fanatisme paulinien donc) est d’une remarquable homogénéité et cohérence, que l’on soit croyant ou non.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe