Sylvain Reboul Sylvain Reboul 30 octobre 2006 19:13

La formule« il faut rendre à césar ce qui appartient à césar et à dieu ce qui appartient à Dieu » a été historiquement inteprétée dans deux sens contraires :

1) Il faut rendre à César ce qui appartient à César, comme rendre ce qui appartient à Dieu à Dieu (interpétation Paulconstantinnienne), car tout pouvoir vient de dieu y compris celui de César"

2) Il faut rendre à César La fausse monnaie de sa pièce (monnaie avec César en portrait) et ne pas confondre ce que l’on doit à Dieu et à César...

Je maintiens que cette dernière interprétation est d’époque moderne, car on ne la trouve dans aucun texte théologique avant, sauf sous la forme très particulière qui consiste à dire que le césar payen n’est pas légitime au contraire du césar chrétien..Et cela change tout !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe