epicure 31 mars 2014 19:43

bref tu es dans de la totale science fiction.... un ordinateur qui n’existe pas en fait.

Pour information, il y a deux sortes d’ordinateur : les ordinateurs binaires, comme celui que tu utilises , les PC, mac, smartphones, tablettes etc... quine traite que de signaux binaire utilisant une logique binaire et des traitements de bits.
Et il y a les ordinateurs neuronaux qui fonctionnent selon le même principe des neurones, qui ont un traitement plus souple de l’information, ils peuvent reconnaitre la proximité de deux informations proches (lettres manuscrites, images, visages etc... ) plus facilement qu’un ordinateur binaire, ce n’est pas uniquement un univers de 0 et de 1, et c’est plus efficace pour mettre en liaison des données indépendantes, suffit qu’il y ait un réseau de connexion entre les deux ( c’est ce qui fait la force de notre cerveau humain, la richesse des connexions ), alors qu’avec l’ordinateur binaire il faut spécifier les liaisons.

Mais un ordinateur neuronal n’est pas une copie de cerveau humain, s’il n’y a pas de « programme » peur, ses actions ne seront pas modifiées par la peur par exemple. Donc pour qu’il y ait des problèmes d’interférences émotionnelles, il faudrait simuler tout les systèmes qui interviennent dans les interférences émotionnelles.
Mais la programmation est plus complexe puisqu’en fait cela passe par l’apprentissage.

Comment peux tu juger une affaire sans utiliser un minimum de psychologie pour comprendre si une personne peut avoir eu les motivations ou pas ?
Et tu prétends soutenir un système qui jugerait mieux qu’un être humain.
C’est inconciliable tes deux affirmations. Un bon juge doit savoir utiliser la psychologie. Et ça pour le programmer ... bonjour.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe