chapelier (---.---.48.1) 3 novembre 2006 12:37

Je relis ce titre , et finalement ce qui me vient c’est la reflexion suivante : cela vaut-il vraiment la peine de vivre sur ses gardes , dans la crainte qu’un mot mal placé de la part d’un journaliste ou d’un dessin mal interprété mette « feu aux poudres » Dans ces conditions je crois preferer la guerre civile à une épée de Damocles permanente tenue par une minorité (pas si minoritaire que ça) qui use et abuse du systeme , obtient à chaque coup de sang un peu plus de laxisme (et oui les tribunaux sont laxistes , et bien que ce ne soit pas de leur faute... ) Si ça doit peter , que ça pete , au moins des camps se dessineront. Je n’en reviens toujours pas que l’on puisse mettre sur le dos des médias ou de manipulations politiques (memes si elles sont là) le comportement de masses crapuleuses que l’opinion continue à disculper. je serai le dernier à pisser sur la meche


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe