eric 26 mai 2014 09:08

Sourd et aveugle....

Ou voyez vous un rejet de l’Europe quand 70% des suffrages se portent sur des partis qui sont peu ou prou pour l’Europe sous sa forme actuelle ou avec des reformes ?

La caractéristique habituelle du vote « ouvrier » c’est justement l’abstention, toujours....même si, historiquement, le FN l’en a fait un tout petit peu sortir.
Jeunes et catégories populaires, se sont, toutes choses égales par ailleurs, prononces. Pour le FN.

L’abstention aux européennes touche tous le monde, mais plus particulierement le Front et l’UMP. ( 54% des votant FN aux dernieres presidentielles se seraient abstenu ( Le Monde) et voir aussi Valeurs actuelles sur les abstentionnistes. Ce sont les partis qui conservent les plus fortes réserves potentielles auprès des abstentionnistes.
Elle est inférieure a celle des européennes précédentes.

En revanche, d’accord. Le score du Fn est un grand succès pour ce parti, mais reste assez anecdotique pour le pays. Il fait de lui la troisieme force politique du pays. La seconde si les gauches ne parviennent plus a s’unir.

Le bloc UMP/UDI and co reste la seule force potentielle d’alternance.

Il est exactement au centre de la question européenne. Le score UMP est obéré par le fait qu’il est le seul parti qui reflète exactement les interrogations des français. Pour l’Europe, mais dans le respect de la nation. L’UMP a eu la force, l’intelligence, l’instinct, de ne pas trancher entre ces deux tendances présentes en son sein.
C’est le discours de Sarkozy. La ligne sur laquelle Hollande va tenter s’aligner. Ok pour l’europe, mais on arrete les exces, on limite les champs d’intervention, on change Schengen. même au Front, c’est l’essentiel de ce que demandent les gens. Un autre contrôle de l’immigration reste la principale revendication.
En position de force, Merkhel pourra, peut être, accorder a Hollande de mettre en oeuvre les preconisations de Sarko......

Vous nous ressortez un catalogue de poncifs de gauche, mais la vérité n’est pas que les électeurs de gauches ont envoyé un message pour une gauchisation de la ligne actuelle. La vérité est que le total gauche est a 30%, marginalise et sans leadership capable de l’unir sur une ligne susceptible de gagner dans une France de droite. Le PS n’a plus le poids nécessaire pour imposer quoique ce soit aux gauches.

On est a pas loin de 70% de vote a droite.

On est surtout dans une vacance du pouvoir. Avec 5% des inscrits, 14% des votant, Hollande n’a plus de base sociale. Plus les moyens de vraiment diriger ou reformer le pays. Au mieux d’expédier les affaires courantes en s’enfonçant encore.

Un démocrate, de gauche, démissionnerait. Parce qu’il ne peut plus rien faire. Parce que si il se maintient, la prochaine alternance ne débouchera pas sur une période de reconstruction refondation a gauche, mais sur sa disparition.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe