zic_quili 9 juin 2014 19:38

Vous ne l’auriez pas precise dans votre profil, j’aurais devine :


Vous etes jeune et, je vais rajouter si vous me le permettez, naif et idealiste.

Ecrire ce qui vous ecrivez, en France, ou la vague bobo egalitaire bien-pensante (entre autres) rend les femmes dragonnes et briseuses de coui.. de leur conjoint - a tel point qu’on a l’impression, parfois, en observant ces couples/familles que le sieur est un epagneul effarouche qui a peur de s’en prendre une (engueulade ou claque en direct) et la dame, de prime abord « cool », une gorgone seche, agressive, prete a degainer l’argument redoutable et imparable de machisme si son compagnon ne se plie pas a ses quatre volontes - ca me fait bien rigoler.

Vous me direz : Cela depend de la classe sociale, de la communaute dans laquelle evoluent nos charmantes demoiselles. 
Vous avez raison, mille fois raison.

Mais dans la petite, moyenne et haute bourgeoisie, le phenomene que je decris est aussi flagrant que comique.
Le pire, c’est que la victime semble apprecier son role, sa position : il se croit porteur, vecteur d’un changement societal synonyme de progres, d’harmonie.

Que dalle ! C’est juste un angle d’attaque, parmi d’autres, pour chambouler la notion de famille, pour briser le tissu social qui a permis, si longtemps, d’homogeneiser et de rendre les populations solidaires les une avec les autres.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe