Claudec Claudec 4 juillet 2014 17:06

N’est-il pas inquiétant que des magistrats puissent se laisser entraîner par leurs convictions (en espérant qu’il ne s’agisse pas de ces certitudes qui donnent la mesure de la sottise de chacun) jusqu’à concevoir puis alimenter des outils d’information – d’instruction pour certains – comme le « mur des cons » ?

Ce n’est pas en tout cas la garantie de cette sérénité que tout justiciable est en droit d’attendre de ceux qui sont en charge de la Justice.

Et les mensonges avérés, à propos de cette affaire, aux plus plus hauts niveaux du pouvoir ?

En tout état de cause, délibéré ou non ; signal fort adressé à la magistrature ou plus généralement l’opinion de gauche pour en stimuler l’ardeur à tirer sur le pianiste, le choix des juges désignées pour prononcer la mise en examen et en signifier les motifs à l’intéressé, ne peut relever que d’un stupidité ou d’un sectarisme qui n’ont rien de rassurant.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe