alinea alinea 17 juillet 2014 13:38

C’est bien pour ça qu’on peut nous étouffer petit à petit, saccager la nature, pourrir le monde, polluer l’eau, monter les prix du nécessaire : demain, on y sera habitué !!!
Voilà une belle leçon d’abdication et de laisser faire : on pleure sur un arbre coupé, mais on ne pleure pas jusqu’à ce qu’il repousse en reprenant toute sa place ! C’est un atout énorme pour le pouvoir !!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe