Laurent Simon 21 septembre 2014 19:47

Complément à mon message du 24 août, car je n’avais pas alors connaissance de cette mauvaise orbite des deux satellites Galileo supposés ’opérationnels’ « Galileo, Soyouz, Arianespace... et le management de projet (international) » : et « Deux satellites Galileo pas nés sous une bonne orbite ! » et qui permettront quand même de vérifier qu’ils fonctionnent bien (ce sont des satellites différents de ceux qui ont déjà été envoyés, et qu’il faut donc tester intensivement pour vérifier qu’il n’y a pas de défaut non vu jusqu’à présent).
Et tout ceci dans l’attente du rapport (fin septembre) de la Commission d’enquête mise en place fin août pour faire le point sur ce raté, apparemment de Soyouz Fregat (cependant s’il y a des aspects de sabotage, il est peu probable qu’ils seront évoqués dans ce rapport, car alors l’expérience montre qu’ils sont réglés par la voie diplomatique...)

Pour le programme Galileo en général, voir aussi l’article « Bonnes nouvelles pour l’Europe (pour l’UE) : Galileo enfin remis sur orbite  ! » qui a été écrit en avril mai 2008, suite à l’approbation par le Parlement européen du programme et de son financement, et le lancement réussi du deuxième satellite (Giove-B) de test


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe