Primum non nocere Primum non nocere 25 août 2014 11:56

Que de confusions. Quel rapport avec la bureaucratie je vous prie ? La recherche scientifique, le progrès, sont des quêtes 1/ de véracité 2/ d’un mieux humain. Vouloir stagner dans sa situation, sa condition, est une aberration qui tient du fatalisme craintif. Je préfère pour ma part voir un espoir dans la quête constante du Rationnel.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe