Laurent Simon 30 août 2014 21:43

@diverna Remarques intéressantes ! Quelques mots, sans vouloir épuiser le sujet, bien sûr ! En chercher les raisons (pêché mignon, siutaion -débâcle militaire ET politique-), oui, mais aussi instabilités de la 4e République. Et justement, nous pourrions modifier la Constitution en fonction de la trop grande « stabilité », ou plutôt rigidité apportée par le fonctionnement actuel, par une dose non négligeable de proportionnelle, de même que la 5e république a succédé à la 4e. La 5e était probablement adaptée à la période d’après-guerre, de décolonisation, et de guerre froide. Elle n’est plus adaptée au 21e siècle, à internet, à la mondialisation, à l’importance grandissante de l’Europe dans notre quotidien, et dans le fonctionnement de la France, à la très grande importance des services dans l’économie française, à l’irruption des pays émergents, etc.
Cette proportionnelle (partielle) apporterait une représentation de certains courants, y compris le FN, qui actuellement prospère en particulier parce qu’il n’est (presque) pas représenté à l’Assemblée Nationale (mais il faudra continuer à combattre activement les idées nocives du FN, bien sûr)..


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe