bakerstreet bakerstreet 17 septembre 2014 13:07

Labrune 


Cette fois ci je suis ok avec vous
La mort, ce n’est pas qu’une souffrance, c’est aussi une réprésentation dans le cerveau du condamné, avant qu’il ne meurt. 
Et séparer un corps en deux parties, avec la vision avant acte de sa pauvre tête dans la scuire, c’est épouvantable. C’est pourquoi la perspective de la guilllotine était épouvantable. 
Ces bourreaux d’ailleurs le savent, et c’est autant la raison qui les fait mettre en image ce genre de scène atroce, dont certains doutent de l’authenticité, devant le calme apparent des victimes. 
Personne ne semble avoir songé que ces types sont sous tranquillisants, ou hallucinogènes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe