hunter hunter 17 septembre 2014 11:12

D’accord avec vous ; ceux qui arrivent à s’émanciper des « valeurs » humaines classiques ( compétition, succès, argent, concurrence, etc, etc, ) sont je pense, des êtres qui ont subi une mutation génétique, inexplicable, vu le pauvre niveau de la technoscience, à laquelle la masse du bétail est priée de rendre le culte (combien de fois n’a-t-on entendu « mais ils vont trouver une solution ! Qui est ce »il«  ? ).

Comme toute mutation, elle ne touche d’abord qu’un faible nombre d’individus, épargnant la masse qui en fin de compte, se complait dans ce système, et en demande plus : quand on entend les clameurs pour »plus de pouvoir d’achat« , on ne remet pas en cause le système mortifère, on en veut juste une plus grosse part, ce qui sous-entend qu’il faut qu’il perdure !

Je rêve d’entendre »supprimons le pouvoir d’achat, supprimons le salariat !", mais là, je peux rêver longtemps !

La question est de savoir si la mutation va se répandre assez vite, de manière à mettre un terme à cette façon de vivre absurde, avant qu’il ne soit trop tard, et que la planète ne puisse plus abriter une forme de vie comme la notre !

A vrai dire Stéphane, étant assez pessimiste, je crois qu’il est déjà trop tard :les masses sont trop profondément programmées pour ce système (on a presque l’impression là aussi, que ça se passe au niveau du génome) !

Vous l’avez vu ici, vous l’avez fait remarqué, nous sommes dans l’époque des dogmes les plus forts :technoscience, argent......les nouvelles idoles ont eu des millénaires pour s’implanter et elles le sont fortement ! Viendra-t-il quelqu’un pour chasser les marchands du temple ? là, on entre dans un autre domaine.......

Alors nous verrons bien ! J’ai pour ma part renoncer à convaincre : je me suis mis en accord avec moi-même j’essaie de ne pas nuire aux autres, de nuire le moins possible à mon environnement, je consomme le moins possible pour ne pas entretenir ce sysytème, je vis en campagne c’est plus facile pour troquer mes compétences contre là un canard, là un poulet, là des légumes....je me suis préparé au pire, même à la mort, mais je ne me rendrai pas sans combattre pour ce que je crois juste.

J’attends, je profite encore des quelques jolies choses qui subsistent (même s’il y a moins de chauve-souris le soir, le vol de celles qui sont encore là est toujours magnifique), j’essaie de faire de mon mieux, mais face à l’égoïsme généralisé du consumérisme, que faire ?

On ne peut pas forcer les gens à devenir conscients !

Bon courage et comme je le dis toujours, Dieu reconnaîtra les siens !

Adishatz

h/


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe