jjwaDal jjwaDal 20 septembre 2014 22:20

@Saul
A priori un satellite d’imagerie fine est sur une orbite quasi polaire pour couvrir quasiment tout le globe (sauf les très hautes latitudes) et donc aucun n’est au dessus de l’ukraine per se. Un satellite d’observation civile type « SPOT » à 800km repasse ainsi sur site tous les 5 jours et vu sa vitesse orbitale reste peu de temps à la verticale. On peux donc supposer que le jour « J » aucun satellite d’observation n’est passé en survol du site du crash, mais que quelques jours plus tôt et plus tard, oui. Ce qui permet de situer après coup où étaient les batteries de missiles sol-air (elles ont pu bouger entre temps il est vrai), mais de mémoire le théatre des opérations bougeait pas mal autour de la date du crash du MH17. Après distinguer l’absence d’un missile sur un bloc de lancement en comparant l’avant/après est une toute autre affaire...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe