foufouille foufouille 30 octobre 2014 14:02

« L’étude Mort à l’hôpital, réalisée dans 200 hôpitaux français, et publiée en 2008 par Edouard Ferrand et coll., indique que plus des deux tiers des infirmières et infirmiers déclaraient qu’ils considéraient les conditions de fin de vie des personnes qu’ils soignaient comme inacceptables pour eux-mêmes, lorsqu’ils seraient en fin de vie. »
ben c’est sûr vu le peut d’écoute des patients. dans certains hôpitaux, la morphine est toujours tabou. je parle même pas du pauvre généraliste qui pense que c’est dans la tête.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe