Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 novembre 2014 09:44

La Fontaine écrivait si subtil que les travers qu’il dépeignait se comprenaient enfin que quand le tableau était sec et laissait les larrons vernis...pour les amerloques dites le en argot : http://dadaillou.free.fr/lyrlafon.html


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe