JL JL 26 novembre 2014 16:59

C’est ce qu’on appelle le machiavélisme, ça, non ? Dire que la fin justifie les moyens.

Ou encore, faire advenir le TAFTA pour un improbable révolution simultanée qui nous mènerait dieu sait où, c’est pire se jeter délibérément dans le filet en sachant qu’on est illusionné par un miroir aux alouettes.

C’est indéfendable, et isga se montre ici encore plus fourbe ou débile que jamais.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe