Michel DROUET Michel DROUET 24 novembre 2014 16:45

Le mec en question n’a pas de soucis de fin de mois entre ses gains et ses contrats publicitaires pour une barre chocolatée.
Quand on se barre en Suisse, c’est que les gains sont déjà conséquents.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe