eric 23 janvier 2015 12:15

Non ! Il faut regarder en amont. Quand ils commencent à être condamnés, ils ont déjà tout un passé de gibier à subventions pour les professionnels militant du secteur social, éducatif and co.

Je me souviens d’une famille « à problème » qui était suivie par 14 services sociaux différents. Certaines, manquant de « clients » faisaient même des pubs pour recruter.

Les frères Kaoushi ont nourri par leur existence même des foules de gens qui les ont encadré, suivi, instruit formé, entouré.

A la fin, ils ont été récupéré par des « islamistes » oui. Mais ce ne sont pas les islamistes qui les ont produit. Et si c’est « notre société », il en est une part très spécifique qui a eu plus que toutes les autres l’occasion de faire quelque chose. Je pense que ces sujets mériterait d’être étudiés.

Quel lien entre une enfance et une adolescence entièrement entre les mains des « ingénieurs sociaux » et leur destin ? Est ce que ceux ci n’était juste pas au niveau ? Est ce qu’ils ont eu un rôle dans ces dérives ? Vu ce que cela a coûté et les résultats au final, ces questions méritent au moins d’être osées.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe