Nicolas_M bibou1324 13 janvier 2015 11:26

« craintes légitimes »


On a en France chaque année plusieurs centaines d’assassinat, plusieurs dizaines de milliers de viols, des milliers d’accidents de la route, des dizaines de milliers de gens qui meurent dans d’atroces souffrances après des années de cancers dus à l’alcool, la pollution ou au tabac.

Le terrorisme ? Une 20aine de morts les mauvaises années, zéro la plupart du temps. Il est bien plus dangereux de se promener dans les bois (114 accidents de chasse l’année dernière d’après l’oncfs). Le terrorisme, si on réfléchit rationnellement, devrait être la dernière préoccupation des français.

Bien entendu, l’attentat est bien plus symbolique, bien plus spectaculaire, bien plus relayé dans les médias. Car l’émotion qu’il véhicule est comme un cri de ralliement. Cela permet aux médias de vendre. Est-ce que le terrorisme devrait pour autant devenir une préoccupation nationale ? Est ce que les familles de Charb et compagnie souffrent plus que le père du gosse de 9 ans qui s’est pris une balle l’année dernière (accident de chasse) ? 

Oui, le terrorisme c’est mal, il faut luter contre les fanatiques comme on le peut. De là à penser qu’il menace la sécurité des français, c’est n’importe quoi. De là à penser qu’il menace la liberté d’expression ou je ne sais quelle valeur française, faut pas pousser.

Quand à la « démocratie française » et la possibilité d’exercer « nos responsabilités de citoyens », je ne vois même pas de quoi vous parler. Nous ne sommes pas dans une démocratie, n’importe quel dictionnaire vous le dira. Les citoyens n’ont absolument aucun pouvoir dans la dictature actuelle. Ou alors vous pouvez me dire lesquels ? Choisir un représentant d’une minorité parmi un choix restreint est l’antithèse d’une démocratie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe