Auxi 31 janvier 2015 01:21

@ Baasiste 2 : vos insultes m’honorent, et je vous en remercie. Sincèrement. Toutefois, si d’aventure nous devions nous rencontrer dans la vraie vie, je vous déconseille charitablement de vous abstenir de tels propos à mon égard : ma mansuétude de mécréant à ses limites, et vous pourriez bien vous faire corriger d’importance.


Quand on croit, on ne pense pas, et quand on pense, on ne croit pas. Je ne perdrais donc pas mon temps (il se fait tard) à tenter de vous expliquer quoi que ce soit.

Vous me faites pitié, et c’est un sentiment qui honore rarement ceux qui en sont l’objet : les matamores de bistrot ne m’ont jamais impressionné. Priez donc, puisque vous êtes crédule, afin que nos chemins ne se croisent jamais. D’autant plus que j’ai l’odorat délicat, et l’odeur pestilentielle de ce qui vous tient lieu de pensée pourrait bien m’indisposer au delà du supportable, ce qui ne ferait que durcir la correction que je serais au regret de vous infliger, pour votre bien : vous m’en saurez gré plus tard, quand vous serez parvenu à l’âge adulte.

Mécréantement votre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe