Armelle Armelle 12 février 2015 10:01

Bonjour Cyberfurax,

Vous savez je n’ai jamais critiqué ni ne me suis moquée des analyses de Mr Asselineau, je pense même que certaines d’entre elles sont pertinentes. Mais comme dirait le vieil ami indien d’Olivier Cabanel, la bonne analyse d’une problématique n’en donne pas forcément la bonne solution.
J’ai bien lu le programme de l’UPR, et sinon être un retour au capitalisme d’état, je ne vois pas bien ce que c’est !!! Redonner la propriété des moyens production à l’état , c’est mettre un coup de glaive dans la notion de liberté du citoyen et l’assurance d’un retour à la généralisation de la pauvreté, comme le communisme l’a fait dans bien des pays. 
De plus quand vous voyez la capacité d’un état à gérer les affaires économiques, je ne donne pas plus d’un an pour l’état à mettre le pays à sac ! 
Et puis ça me fait rire cette volonté primaire au retour au nationalisme ! Les échanges commerciaux mondiaux, existent depuis le 15 ème siècle et étaient régis par cette notion de spécificités géographiques et culturelles, en ce sens que chaque pays a ces spécialités, essayez de faire pousser du riz au sahara, vous me reparlerez de votre récolte...
Et c’est le même problème à l’échelle d’un pays, en France les melons poussent mal à Lille...mais ça n’empêche pas aux Lillois d’en manger, tout cela à travers les échanges. 
Donc, ce que prônent tout ces partis nationalistes est tout simplement le repli sur nous même, en fermant à terme nos frontières tout ça parce qu’une poignée d’uluberlus vivent encore sur les souvenirs de la France forte des 30 glorieuses !!! L’autarcie nationale est juste une simple utopie d’attardé mental
L’UE et l’Euro ont bon dos !!! Ils constituent un magnifique subterfuge pour justifier le retour à un nationalisme arriéré !!! Il faut se battre pour « changer » l’Union Européenne et non la tuer
Moi je suis persuadée qu’on s’en sortira en s’unissant et non en s’opposant, nous somme tous citoyens du monde et tant que subsisteront ces traits imaginaires que nos frontières dessinent sur le globe, nous n’en sortirons pas. Alors nous coller en plus des régimes dignes du communisme soviétique ; non merci ! Et tout cela parce que les gens ne savent toujours pas faire la différence entre CAPITALISME ET LIBERALISME. Et c’est grave. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe