astus astus 20 février 2015 17:42

Vous citez ceci : « Je ne vois pas le problème dit frontal entre religion et politique » alors même que le problème apparaît justement quand certains laissent accroire que la religion peut régler tous les problèmes, sans aucun recours aux lois de la cité et donc à la politique, parce qu’un dogme a déjà tout prévu. Mais cela fonctionne dans les deux sens car comme j’essaie de l’expliquer dans ce texte la violence survient quand la politique veut être la seule religion comme dans les totalitarismes du XXème siècle ou quand à l’inverse c’est la religion qui devient la seule politique, comme aujourd’hui, et qu’aucune frontière n’existe entre les deux. Il faut cependant préciser que l’ultra-libéralisme dur est aussi un totalitarisme asservissant qui formate les esprits...mais avec leur apparent assentiment. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe