César Castique César Castique 4 avril 2015 18:37

@P-Troll

« …les Gaules commencent avec les Romains qui ont (…) Aix-la-Chapelle, et leur empereur parlait allemand... »

 

Comme dit Fergus, c’est bien de rappeler tout cela. Enfin, moi, j’aurais plutôt précisé bien inutile

L’appartenance, l’enracinement dans le territoire, le seuil de tolérance dont on osait encore parler sous Mitterrand (cf interview du 10 décembre 1989, sur France 2 et Europe 1, par Elkkabach, July, Ockrent, A. Duhamel), sont du domaine du sentiment et de l’impression, en un mot de l’affectif. 

Or, s’attaquer à l’affectif avec du rationnel, revient à vouloir aplanir le Mont-Blanc avec une lime à ongles…

 

AINSI PARLAIT GUSTAVE LE BON :

 « Les sentiments se combattent avec des sentiments ou des représentations mentales de sentiments, jamais avec des raisons. »

« Les impulsions sentimentales et mystiques agissent beaucoup plus sur la conduite des hommes, que toutes les démonstrations rationnelles. »

« Les influences affectives, mystiques et collectives sont les grandes régulatrices de l’histoire. »

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe