J.MAY MAIBORODA 18 avril 2015 08:31

N’étant pas très « versé » en histoire des religions, je ne saurais prendre parti pour l’auteur ou, a contrario, pour ses détracteurs.

Reste que son article permet d’ouvrir une réflexion sur les origines du Christianisme, ou plus généralement, sur les relations entre une idéologie religieuse, quelle qu’elle soit, et le Pouvoir.
En l’occurrence, le récit de l’instrumentalisation du christianisme par les empereurs romains n’est pas sans intérêt.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe