Boogie_Five Boogie_Five 29 juin 2015 21:46

@mahatma


J’ai préféré prendre une séquence courte pour la clarté de la démonstration et je trouve qu’il manque des analyses historiques globales qui mettent en perspective le 11 septembre, la crise économique, les guerres civiles dans le Proche et Moyent-Orient, la crise des dettes souveraines en Europe, etc. J’ai privilégié une séquence courte pour voir la proximité dans le temps et dans l’espace les grands événements qui ont marqué le monde depuis le 11 septembre. Nous avons pas assez analysé la portée historique de cet événement. Cela paraît contradictoire, parce que les uns et les autres en ont parlé pendant des années. Mais les analyses étaient plus portés sur la représentation et la commémoration, et réduites à une histoire militaire et diplomatique. Pour moi le 11 septembre marque le véritable début de la crise des relations internationales et la fin du modèle hégémonique américain, attaqué sur son propre territoire. La stratégie américaine depuis 2001 alterne la défense et l’attaque, mais trouve assez rapidement des limites aux frontières même du bloc occidental. La crise économique depuis 2008 est aussi le signe d’un fragilité de la compétitivité des pays occidentaux, causée aussi par le vieillissement de la population et une absence de relance économique, remettant en cause le leadership économique des USA face à la Chine et aux autres grands pays émergents. 

Si tu prends une séquence plus longue, justement il y’aura tellement de variables que ce sera difficile de synthétiser les faits et les mettre en rapport les uns avec les autres. 

J’ai lu la petite histoire sur la réunion de l’ïle Jekyll. Je ne suis pas vraiment convaincu par cette approche de l’histoire, qui fait des événements et des processus secrets la dynamique de l’histoire. Il est nécessaire de faire ressortir des tendances historiques qui ne sont pas immédiatement perceptibles, mais en aucun cas cette découverte ne sera le fruit apporté par un acteur historique particulier, puisque par hasard vous avez connu cet événement et finalement n’est pas si secret. Je trouve plus intéressant de décortiquer un fait qui a eu beaucoup d’importance dans la conscience collective et d’apporter un nouveau regard plutôt que de retrouver un fait isolé, peut être déterminant, qui concerne les acteurs eux-mêmes et n’a pas laissé beaucoup de traces. 

Alors c’est un point de vue sur ce que doit être l’histoire, si la recherche doit d’abord prendre en compte ce qui est connu et partir de cette synthèse pour approfondir une analyse sur d’autres faits moins connus, ou alors au contraire partir d’une échelle locale pour interpréter des mouvements historiques généraux. Evidemment, je suis de la vieille école, je préfère commencer par ce qui est le plus visible et le plus flagrant. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe