Dwaabala Dwaabala 8 juillet 2015 10:57

La crise qui secoue la construction européenne ne met pas en opposition la Grèce aux autres États, mais les forces sociales qui refusent les cures d’austérité aux forces anti démocratiques du libéralisme, partout en Europe, en France y compris.
Que n’ont-elles pas fait pour tenter de discréditer Syriza aux yeux des Grecs  ? le référendum était une opération anti-européenne, le non au plan d’austérité était un refus de l’euro  !
Que ne font-ils pas aujourd’hui pour tenter de discréditer la Grèce ? Et nous en sommes au temps du déni de leur propre défaite.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe