César Castique César Castique 25 août 2015 16:41

Les races humaines n’existent pas, je veux bien, mais il reste que les hôpitaux ont de gros problèmes de compatibilité avec les personnes issues des minorités ethniques en attente d’une greffe de rein, parce que les donneurs sont rares au sein de ces communautés.



Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le docteur Corinne Antoine, médecin-expert pour la greffe d’organes à l’Agende de la biomédecine en 2008, désormais attachée au service de Néphrologie-Transplantations, de l’hôpital Saint-Antoine à Paris.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe