christophe nicolas christophe nicolas 21 août 2015 09:30

Il y a confusion, Marie-Madeleine ne se révolte pas directement contre la mort mais contre l’injustice faite à Jésus. La suite de sa vie la montrera comme une preuve vivante de la foi en Jésus puisqu’elle sera contemplative et retiré du monde en rupture avec sa vie passée, sereine parce qu’elle sait que Jésus a vaincu la mort.


Je ne sais pas si la science guérira la maladie de Charcot mais sachez que toute la science de Hawking s’oppose au progrès de la science dans un autre domaine qui pourrait éventuellement donner des solutions pour sa maladie. Il est le chantre de la physique qui bloque une autre branche de la physique qui ne perce pas car cela remettrait en cause ses théories. En conclusion, entre ses théories et sa santé, il a choisi ses théories. 

A sa place, j’aurais fait le choix inverse et ceux qui l’ont fait ont eu un mal moral plus important que lui qui a été moralement récompensé pour ses travaux qui finiront par partir en fumée.

Regardez, cet homme, outre les prodiges de tordre des barres de métal, il montre des dons de guérisseur exceptionnels. Il a interpellé la science qui, et c’est un des rares cas, a répondu présent. Pour cet autre homme du Royaume-uni dont la machine a également des effets thérapeutiques, la science l’a ignoré malgré le fait qu’il ait tout tenté auprès des autorités compétentes de son pays. Le principe guérisseur est pourtant le même dans les deux cas, ça ne peut pas être un hasard.

La physique n’a pas progressé sur cette voie et la médecine a pris 50 ans de retard pour les malades. La faute à qui ? Je ne sais pas mais je constate que l’homme qui est sur la chaire de Newton s’appelle Hawking. Les personnes qui tiennent en main le système scientifique sont âgées, parfois malades, elles devraient réfléchir sur ce qui sert leur propre bien, certainement pas les surgénérateurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe