HELIOS HELIOS 20 septembre 2015 23:29

... je trouve que cet article est intéressant même si de mon point de vue il est une construction intellectuelle qui cherche la complexité là où il n’y a rien que du banditisme.


« L’état islamique » n’est en fait que le nom que *nous* donnons a une bande de gangsters plus ou moins mafieux, cachés eux aussi derrière une religion a envergure variable.

Ils ne sont pas plus cruel ni dangereux que nos « grands frères », les « racailles » de nos banlieues, j’irai même a dire que ce sont les mêmes qui feraient tous exactement la même chose si les conditions se donnaient.

Malgré ce qu’on croit, ou ce que l’on veut bien nous faire croire, ces « fous de dieu » sont loin, très loin, de la cruauté des slaves ou des asiatiques des steppes, j’oserai peut être même dire que ce sont des amateurs en comparaison.

Ce qui est certain, par contre, et je n’abonderai pas dans le complotisme habituel, je crois toujours et toujours aux circonstances et aux effets d’aubaine, comme on dit si facilement en France,
Cet effet d’aubaine est le résultat de nombreuses interactions entre les comportement de l’état, par exemple mais rien n’est suffisant. il est également le résultat des comportement de nombreuses entreprises multinationale, de banques, d’entreprises minières etc, pour les mécanismes économiques qui sont les activateurs de l’EI... je dis EI pour simplifier le texte.

Il y a également les média, pas que les nôtres, les média accessibles partout, de CNN a Al jazeera en passant par toutes les radios et les télés que les satellites portent autour du monde exposant une richesse insolente a des peuples qui n’ont même pas de robinet d’eau dans leur cabanes et les toilettes derrière l’arbre quand il en reste un.

Une partie du problème vient de l’écart abyssal qui existe entre la vie de ces gens et notre réalité et je pense qu’une partie de l’Islam est un modérateur spirituel qui leur permet de supporter tout cela.
Alors, lorsque nos avions, quelle que soit leurs raisons tuent, rasent et détruisent souvent le travail de toute une vie de paysans, d’artisans qui survivent face a une nature souvent dure, implacable.. comment voulez vous que sur la durée... cela dure déjà depuis 50 ans au moins c’est a dire deux a 3 générations, ... n’émergent pas des groupes *terroristes* qui n’ont plus rien a perdre... ils n’ont rien, ni matériel ni spirituel devant eux : Avenir Zero !

Rappelez vous, nous nous sommes habitués nous même a accepter la dictature des financiers et des institutions qui, excellent exemple qui me vient a la tête nous imposent par exemple donc, un codex alimentarius interdisant aux paysans de vendre leur graines et leur légumes non inscrits, graines utilisées depuis des siècles, au profit de graines issues des serres de chez. Comment voulez vous que ces « droits d’auteur » si implacablement appliqués a ces populations ainsi que toutes les réglés que *nous* leur imposons soient acceptables ?... et les exemples il y en a à la pelle !

Vous voyez, l’EI, avatar d"une contestation violente, portée par des hommes sans foi ni loi n’est qu’une simple conséquence globale de notre inconséquence. Notre ouverture est la pire des frontière, car ils sont témoins d’une liberté supposée, accordée a tous, qui leur est interdite. Comment voulez vous qu’ils acceptent cette auto limitation face a une frontière économique, administrative, même pas matérialisée par une barrière physique !

Nous leur avons montré notre modèle , mais ce n’est pas leur modèle. nous avons mis des siècles pour en arriver où nous sommes en étant passé par l’inquisition, beaucoup plus terrible que la charia. Comment pouvons nous leur interdire de faire a minimum un cheminement beaucoup plus doux (oui, quelques têtes coupées ne sont pas les milliers de buchers du moyen age)

J’arrête mes explications ici, mais nous n’arriverons surement pas a éliminer l’EI, ou du moins a le rendre fréquentable si nous continuons a vouloir un NWO a notre image.

Il faut revenir aux fondamentaux des sociétés humaines... pour que chacun y trouve son intérêt, eux et nous et d’autres qui ne se sont pas encore réveillés.

Il faut que la culture arabe et le monde musulman puisse se développer sur SON propre territoire, selon ses marques, ses normes et sa civilisation.

Il faut que nous rétablissions des frontières *tout type de frontière* entre eux et nous, tant au niveau culturel qu’économique et physique pour que leur modèle puisse se développer chez eux. Cela ne veut pas dire que nous ne puissions pas faire commerce avec eux, monter des opérations culturelles, des convergences spirituelles, mais ils doivent être maitre chez eux pour que l’ensemble du monde arabe récupère une dignité perdue.

Cela ne veut pas dire non plus qu’il ne faille pas se battre... en fait il faudra probablement le faire au niveau d’Israel, des Balkans, de républiques du sud de la Russie et même des expansions de l’islam en Asie, les peuples et les cultures se forgent aussi sur l’adversité. A nous de savoir où poser les limites acceptables....


Revenir a un monde vivable, ce n’est pas éliminer l’EI par la force, car l’EI n’est que le symptôme d’un écosystème que nous favorisons. Supprimons ou modifions l’écosystème et l’EI mourra tout seul, tout simplement.

Alors, maintenant, si nous décidons de persister dans notre erreur, si nous voulons éradiquer l’EI par la force, même en envoyant des troupes au sol, même en pendant haut et court tous les islamistes des plus radicaux salafistes au plus modéré des imams de village... il faut savoir que nous ne gagnerons pas, non pas parce que les musulmans sont les plus forts, ils mourront tous,, mais parce qu’on ne supprime pas une culture, une civilisation comme cela. Même en vitrifiant tout l’est et le nord de l’Afrique et le moyen orient ainsi que les terres d’islam partout ailleurs, notre propre culture sécrètera les antidotes et refera naitre a terme le même problème que nous appelleront autrement certe, mais ce sera exactement la même chose et probablement entre nous même. L’homme est ainsi fait !

Voila, j’ai encore écrit un article complet dans une simple réponse a un message de quelques lignes. Si vous m’avez lu jusque là, je vous en remercie. vous comprendrez peut être mieux ma positions dans d’autres interventions.

merci encore.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe