Wald 9 octobre 2015 20:35

Autre alternative, ne rien faire malgré un effondrement de la fécondité, tout en refusant l’immigration. Un seul exemple : le Japon. Bel exemple de croissance mirobolante et de faible déficit (+ de 200% du PIB, une paille)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe