Jonas 3 décembre 2015 10:33

 A l’auteur de cet article un peu confus. 

Vous oubliez que nous somme au XXIeme siècle et il est inutile de mettre sur le même pied les religions comme le bouddhisme, le shintoïsme , l’Hindouisme , le Judaïsme , le Christianisme et les centaines d’autres avec l’islam qui est une religion de violence. Tous les pays de religion musulmane( même ceux des pétrodollars ) accumulent , l’humiliation, la répression , l’effusion du sang , la violation de la dignité humaine . le manque de liberté, l’inégalité hommes/femmes, le manque d’éducation , l’analphabétisme etc. et dont le seul salut est L’IMMIGRATION . 
Dans une interview donnée par le regretté Abdelwahhab Medded ( Auteur de la Maladie de l’Islam - Editions Seuil , 20002) dit ceci au journaliste Marc Semo de Libération , septembre 2006. extraits. 
- La violence dans l’islam est-elle une réalité ? 
-A.M :« Les musulmans doivent admettre que c’est un fait , dans le texte comme dans l’histoire telle qu’ils la représentent eux-mêmes, en un mode qui appartient plus à l’hagiographie qu’à la chronique . Nous avons a faire à un Prophète qui a été violent, qui a tué et qui a appelé à tuer. La guerre avec les Mecquois fut une guerre de conversion. Il y a eu aussi la guerre avec les juifs et le massacre des juifs de Médine, décidé par le Prophète . Il y avait un jeu d’alliances, une opération politique qui se continue par le militaire. 
- Que dit précisément le Coran ? 
-A.M : » Il est ambivalent . Il y a le verset 256 de la deuxième sourate qui dit << point de contrainte en religion>> ; Mais aussi les versets 5 et surtout 29 de la sourate 9, << le verset de l’épée>>, où il est commandé de combattre tous ceux qui ne croient pas à la << religion vraie>>. L’impératif -qâtilû-, que l’on traduit par << combattez <<, utilise une forme verbale dont la racine qatala veut dire<< tuer >>. Le verset 5 est explicitement contre les idolâtres , aménageant, en revanche , une reconnaissance aux scripturaires,aux gens de l’écriture. Le verset 29, lui, englobe dans ce combat les scripturaires désignant nommément les juifs et les chrétiens. C’est le verset fétiche de ceux qui ont établi la théorie de la guerre contre les judéo-croisés . L’islamisme est, certes , la maladie de l’islam, mais les germes sont dans le texte lui-même". etc. 
A l’auteur , ni Moïse, ni Jésus , ni Bouddha n’ont tué de leur propres mains ni n’ont été des pédophiles. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe