eric 12 décembre 2015 09:18

@Vipère
C’est sensiblement le pourcentage de nos compatriotes dont l’évolution de leurs revenus dépend directement des résultats du PS.
Quand celui-ci est au pouvoir, ils négocient en direct avec le politique sans trop nous en parler ( Voir la journée de carence par exemple) Dans le cas contraire, ils font grève sabotent, font jouer la « force d’inertie agissante » et au final, à l’usure, obtiennent quand même tout ou partie de ce qu’ils veulent, au détriment du pays et en particulier des plus pauvres.
Après il y a ceux qui ponctionnent directement et leurs clientèles. Les profs, 70% de vote socialistes d’apèrs le le Monde, les femmes seules avec enfants qui ont librement choisit la liberté et émargent aux financements publics idem et plus. Leurs ex, qui du cop n’ont pas à trop payer de pensions alimentaires et s’en réjouissent aussi.
D’un côté comme de l’autre, les vrais pauvres financent le mode de vie postmoderne de la classe moyenne à statut socialiste. C’est pourquoi leur base électorale est difficile à entamer...

Faute de contact avec le reste de la population, ils ne se rendent pas compte que les vrais pauvres, ce n’est pas eux....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe