wesson wesson 25 janvier 2016 00:08

@roman_garev
Je crois que la raison profonde de la reconnaissance par la Russie du coup d’état Ukrainien est que au fond, les Russes n’étaient vraiment pas intéressés par l’Ukraine hors Crimée, voire même qu’ils en avaient assez soupé de la financer chaque années d’environ 10 milliards de $.


C’est pourquoi je pense qu’ils l’ont laissé filer le cœur léger en se disant « bon ben voilà, maintenant c’est les Européens qui s’en occupent et qui vont payer, une bonne chose de faite ». 

Tout au plus, il y a peut-être eu du coté Russe une sous-estimation de la volonté de Kiev d’en finir militairement avec le Donbas pour définitivement ancrer le pays à l’Ouest. 

En tout cas, je trouve qu’il est bien présomptueux de dire qu’il n’y aurait pas eu autant de mort au Donbas dans le cas contraire : Reconnaissance de l’élection Ukrainienne ou pas n’implique pas non plus qu’il y aurait eu un accord de défense passé entre le Donbas et la Russie plus important que celui qui existe actuellement.

Traditionnellement, la Russie n’aime pas intervenir à l’extérieur, et ne le fait que si elle est forcée. Sans Maidan, la Crimée aurait pu rester Ukrainienne encore bien longtemps. Sans ce couillon de Saakachvili qui est allé bombarder tskhinvali de nuit, l’Abkhazie et l’Ossétie seraient toujours Géorgiennes. etc etc. Leur réaction en Ukraine (mais aussi en Syrie) s’inscrit parfaitement dans cette optique : réaction à minima, et que si on est vraiment obligé de le faire. Dans le Donbas ils ont ouvert le Voentorg quand il le fallait, et l’ont refermé dès que ça commençait à parler de contre-attaquer jusqu’à Kiev.

Bref, je crois que la Russie n’est pas prête de bouger le petit doigt pour l’Ukraine maintenant, même si cette dernière s’effondre totalement. Tout juste ils aideront à minima à ce que la Novorossia soit une entité viable en cas d’implosion de l’Ukraine, mais ils n’iront absolument pas plus loin que cela.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe