Coeur de la Beauce Fabien de Chartres 5 février 2016 14:23

Plutôt l’état d’urgence et la déchéance pour les assassins que la liberté de tuer pour les terroristes. Quant aux musulmans, qu’ils s’estiment heureux de pouvoir continuer à pratiquer en paix... pas sûr que ce serait encore le cas si Daech avait frappé en Corse, en Italie ou en Espagne !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe