Claude Simon Gandalf 11 février 2016 20:26

Voilà que 7 ans après la dernière crise et 14 ans après l’avant-dernière crise, les pompiers pyromanes, qui ont vendu leurs long et pris massivement des shorts, viennent vous seriner au feu. Normal, c’est de leur fait.


Et puisque l’Europe est englué dans une crise sans fin car les dettes privés bancaires ont été transformés en dette publique, contrairement à l’Islande qui a laissé faire faillite ses banques et a un taux ce chômage de 1,9% aujourd’hui, il va de soi que les banques européennes ne pourront être sauvés à hauteur de leur hors-bilan (ex de l’Italie les jours derniers).

En Eurozone, sauver une banque ne peut plus que signifier la laisser faire faillite, effacer son hors-bilan, la nationaliser pour 1 euro symbolique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe